La triste histoire d’un potager pour sa saison 2017

L’été 2017 a commencé en juillet!! Façon de dire que le printemps était un automne et que les jours chauds nous sont arrivés à la fin de juin. Par conséquent, les plants de tomates et de poivrons étaient chétifs à la plantation et les premiers fruits sont apparus à la mi-août.

Malgré tout, en septembre et en octobre, qui furent exceptionnellement chauds, j’ai eu droit à un spectacle quotidien très inhabituel: des papillons Belle-Dame sur mes plants d’oeillets mexicains. J’avais eu la chance d’obtenir des graines d’oeillets mexicains et les avais semées en avril dans mes pots de yogourt recyclés et les avais mis au jardin en juin. Vers la mi-septembre, ils avaient commencé à fleurir sur les plants qui étaient aussi hauts que moi!! Des fleurs spectaculaires, d’un oranger brillant très vif!

Ces papillons sont craintifs et ne se laissent pas admirer facilement. On avance un petit peu avec la caméra et on s’arrête, quelques secondes d’immobilité et on répète la procédure. Malgré mes efforts, c’est la seule photo que j’ai pu réaliser avec ma petite caméra…

Également, au potager de cette année, j’ai réussi la culture d’un maïs géant, une variété exceptionnelle pour gagner des concours: le maïs Truckers’ Favorite.  Les grains avaient été semés sous ma fenêtre et voici ce qu’ils avaient l’air à la fin de l’été: les fleurs touchaient le dessous de la corniche du 2e étage de la maison!!! Les épis de ce maïs sont longs et jaunes. Je referrai certainement ce maïs à la prochaine saison. Maïs Truckers' Favorite

Côté fleurs, j’ai amélioré l’arrangement de ma plate-bande du fond. En plus des iris et des rudbeckias, j’ai ajouté des hémérocalles que j’avais mis en réserve sur le devant de la maison. Un trottoir temporaire a été réalisé avec de la toile géotextile et éventuellement, lorsque les finances le permettront, on y mettra de belles pierres naturelles ou des briques de pavé uni.  Le coup d’oeil est agréable déjà mais il reste énormément de travail à faire: recycler les troncs du frêne qui jonche le sol, dans le coin au fond du jardin. Il faudra scier à la scie mécanique et recycler d’une façon quelconque. La saison prochaine me permettra de voir fleurir des plants de digitale pourpre pour la première fois. Semées à l’intérieur au printemps,  je les ai transplantées près de mes plants de pivoine rouge. J’ai hâte de voir si elles survivront à l’hiver… Voici un petit coup d’oeil sur les floraisons estivales:

Floraisons estivalesQuelques hémérocalles n’avaient pas encore présenté leurs fleurs mais l’été prochain, j’ai bien l’intention de photographier toutes ces beautés. Pour en voir quelques-unes, cliquez ici . J’ai tenté de faire des croisements et déjà, quelques semis semblent bien performer. Ils sont présentement sous les néons.

Voilà! Ce petit résumé d’un été plus ou moins agréable démontre bien qu’il n’y a pas que des insuccès mais que même les déboires peuvent s’avérer fructueux au potager comme au jardin.

Publicités
Publié dans Nouveau potager | Laisser un commentaire

Il pleut et il fait froid!

J’ai quasiment oublié qu’on était en été! C’est le temps d’en profiter pour mettre quelques photos du jardin et des fleurs en saison présentement. Il y a les rosiers dont voici Fantin Latour. J’aime ses teintes de roses et de blanc sur un même pétale. C’est une fleur romantique et parfumée que j’aime voir dans mon jardin.

rosier-fantin-latour

Les radis aussi commencent à fleurir mais avouons-le, leur parfum n’est pas recherché autant que celui des rosiers.

Côté potager, les bettes se développent bien et les feuilles sont bien cloquées et tendres. Les premières sont allées dans une salade parfaite pour le programme Minçavi. La marmotte qui grugeait mes choux s’est laissée avoir par la faim:

marmotte#1-2013On avait mis une carotte dans la cage près du trou qu’elle avait creusé sur le devant de la maison. C’est le lendemain en revenant des emplettes qu’on l’a retrouvée, piégée et anxieuse de connaître son sort.

Michel est allé la délivrer de sa fâcheuse posture très loin de la maison, derrière l’hôpital Anna-Laberge, là où les 5 autres de l’année dernière avaient été relâchés. Très pratiques, ces cages-là!! En fait, elles sont indispensables en banlieue, quoique je redoute le jour où une moufette se laissera tenter par la carotte!!!!

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Un nouveau potager

Eh oui! un nouveau potager dans ma cour! Pourtant j’ai toujours eu des légumes dans ma petite maison banlieusarde mais ils étaient éparpillés entre les fleurs, partout, ici et là. À l’endroit précis où mon potager a été installé, il y avait autrefois une piscine. Toutefois, les jours glorieux où les enfants en profitaient n’étaient plus et il a bien fallu lui dire adieu, un jour.

Il a bien fallu aussi remplir le trou. C’est ainsi qu’en juillet 2012, on a rempli la partie la plus ensoleillée de la cour – là où il y avait la piscine – avec de la bonne terre à jardin. En mars, avril et mai 2013, j’ai fait mes semis: piments, poivrons, aubergines, tomates, choux, toutes des variétés que je connais depuis belle lurette. J’ai aussi fait des échanges avec des membres du programme Semencier du Patrimoine et avec Jasmine.  Mes boîtes de semences sont déjà tellement nombreuses que je n’ai plus vraiment besoin de nouveautés en anciennes variétés.

Voici donc une photo de ce nouveau potager, dans l’état où il était après avoir reçu des ballots de paille d’un ami fermier. J’étendrai cette paille entre mes plants pour empêcher les mauvaises herbes de s’installer. C’est la méthode du jardin sans travail du sol. La règle de base: le sol ne doit jamais être nu. Tout est bon: les feuilles mortes, les tontes de gazon, les rebuts de la cuisine (pas de viande). Bon, je n’ai pas l’outil pour couper la paille mais je procède galette par galette et j’obtiens d’excellents résultats.

Image

Publié dans Nouveau potager | Tagué | Laisser un commentaire